Le mot « racaille ».

         

Le 26 octobre 2005 les journaux télévisés diffusent un segment sur la visite de Nicolas Sarkozy, à 22 heures, dans un quartier défavorisé d’Argenteuil. La relation avec la population est décrite comme houleuse (avec notamment des jets de pierre) et les images le montrent disant « Vous en avez assez, hein, vous avez assez de cette bande de racailles ? Bah on va vous en débarrasser[56] ». L’usage du mot « racaille » par le ministre sera à l’origine d’une importante polémique dans la presse et suscitera l’hostilité de certains jeunes issus de quartiers « sensibles ».

L’émission Arrêt sur images du 6 novembre 2005 reviendra sur la façon dont cette visite a été présentée[57], et révèlera d’une part que l’accueil fait à Nicolas Sarkozy s’est déroulé paisiblement et dans le dialogue avec la population et d’autre part qu’il n’avait en fait pas utilisé le mot « racaille » spontanément mais pour répondre à une habitante lui demandant « quand nous débarrassez-vous de cette racaille ? ». Selon Françoise Laborde, présentatrice du journal de France 2 et invitée de l’émission, l’explication de ce traitement médiatique est, d’une part la tentation d’aller au sensationnel, d’autre part un possible parti-pris des journalistes contre Nicolas Sarkozy.

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»